Espagne: récit de voyage entre Tolède, l'Andalousie et Madrid

post-title

Récit de voyage en Espagne, itinéraire comprenant les principaux lieux d'intérêt vus, avec des arrêts à Tolède, Castille, ville d'Andalousie et Madrid.


Récit de voyage

En été, entre fin juillet et début août, ma femme et moi avons décidé de partir en vacances en Espagne, dans le centre-sud et précisément en Andalousie et en Castille.

Nous avons tout réservé via Internet, hôtels, vols, locations de voitures et visites de lieux d'importance touristique.


En ce qui concerne le vol, nous sommes partis de l'aéroport de Pise avec Alitalia faisant une escale à Milan avec un changement d'avion pour se connecter à Madrid.

Excellent vol, temps clair avec d'excellentes photographies prises depuis l'avion. Débarqué à Madrid à l'aéroport de Barajas, nous avons récupéré nos bagages et, traversant la route devant l'entrée de l'aéroport, nous avons pris la voiture de location réservée avec Avis et nous avons pris l'autoroute en direction de Tolède, la première étape de notre voyage.

Toledo

Arrivés à l'hôtel, à quelques mètres du centre-ville, réservés pour une nuit, nous avons mis nos valises dans les chambres et en fin d'après-midi nous sommes sortis à pied le long des rues de cette ville pittoresque, située sur une colline dans une ambiance rose qui nous rappelait un petite Sienne.


Nous sommes arrivés en quelques minutes à l'Alcazar et de là, le long de la Calle del Comercio, nous avons atteint la place de la cathédrale, la place principale de la ville qui abrite le complexe de la cathédrale avec la tour, considérée comme l'un des plus beaux monuments de toute l'Espagne.

Nous avons dîné dans un petit restaurant avec un plat typiquement espagnol, la paiella.

Le lendemain matin, nous avons fait une visite panoramique de la Puerta del Sol, qui représente la principale porte d'entrée vers la partie nord de la ville où se trouvent la Puerta Vieja de Bisagra et l'hôpital de Tavera.


Dans la partie ouest de Tolède se trouve le Paseo del Transito, qui mérite une visite pour la présence d'importants édifices religieux, y compris l'église de Sao Tomè, l'église de Santa Maria la Blanca, l'église de San Juan de los Reyes et la synagogue.

Les moulins de Consuegra

Dans l'après-midi, nous sommes partis pour Grenade avec un arrêt à Consuegra pour voir les célèbres moulins à vent, qui constituent le scénario où les combats ont eu lieu décrits dans le roman Don Quichotte de La Mancha de Cervantes.

Lectures recommandées
  • Espagne: récit de voyage entre Tolède, l'Andalousie et Madrid
  • Barcelone (Espagne): que voir dans la capitale de la Catalogne
  • Puerto de la Cruz (Tenerife): que voir
  • Îles Baléares (Espagne): informations utiles
  • Formentera (Espagne): que voir sur les îles Baléares

Le paysage autour de la colline où se trouvent les moulins est très caractéristique, ce qui fait errer le regard pendant des kilomètres sans fin.

Grenade

Le soir, nous sommes arrivés à Grenade et nous nous sommes installés dans l'excellent excellent hôtel réservé près du centre.

Après avoir quitté l'hôtel en 10 minutes à pied, nous avons atteint le centre le long des rues pittoresques avec un regard vers le haut pour admirer l'Alhambra.

L'atmosphère du soir était très suggestive avec les nombreux clubs typiques dont nous avons choisi un pour manger, où un spectacle de flamenco, danse espagnole typique, était prévu après le dîner.

Le lendemain matin, comme prévu, nous avons visité l'Alhambra, exceptionnelle pour sa beauté incontestable.

D'abord résidence des Sultans, elle est composée du Palazzo Comares, du Palazzo dei Leoni et de la zone fortifiée appelée La Vela.

Nous avons visité le musée et les jardins, heureusement, nous avions réservé le billet via Internet, sinon nous aurions dû faire la queue à la caisse.


Dans l'après-midi, nous sommes allés à Albacin, le quartier arabe typique de Grenade, composé d'une série de rues étroites et de petites places, d'où vous avez un magnifique aperçu de l'Alhambra et de Grenade.

Séville

Après avoir quitté Grenade, nous nous sommes dirigés vers Séville où nous avions réservé le prochain hôtel.

Nous avons commencé la visite de la ville depuis le Guadalquivir, au sommet de la Puente de Triana, à partir de laquelle nous pouvons rapidement atteindre la majestueuse Plaza de Toros de la Real Maestranza de Caballeria, où les intéressés peuvent assister à la principale corrida de toute l'Espagne, vue que Séville est la capitale des taureaux et des toreros.

A proximité se trouvent le Teatro della Maestranza, l'hôpital de la Caridad et la Casa della Moneda, où de nombreuses expositions sont organisées.

Pour terminer la visite du quartier, nous avons visité la Torre de l'Oro, un ancien bâtiment aujourd'hui utilisé comme musée naval.

Le complexe de la cathédrale, qui se dresse sur les ruines de la Grande Mosquée et est le plus grand du monde catholique, est très beau.


À l'intérieur, nous avons vu le tombeau de Christophe Colomb.

À côté de la cathédrale se trouvent le musée, le Patio degli Aranci, où vous pouvez voir ce qui reste de la mosquée et la tour Giralda, où nous sommes montés pour avoir une vue panoramique de toute la ville.

Tout près de la cathédrale, nous avons admiré l'Alcazar, une ancienne résidence royale entourée de beaux jardins.

Vers midi, nous sommes arrivés dans le célèbre quartier appelé Barrio de Santa Cruz, où nous avons dégusté des tapas typiques, des collations caractéristiques largement utilisées dans ces régions.

Dans l'après-midi, nous sommes allés chez Pilate.

La Piazza di Spagna, située à l'intérieur du parc Maria Luisa, avec la cathédrale et l'Alcazar, est certainement l'un des endroits à ne pas manquer.

Cordoba

Le lendemain, quittant Séville avec l'arrivée à Madrid en fin d'après-midi, nous nous sommes arrêtés à Cordoue qui est considérée comme la deuxième plus grande ville d'Andalousie.

Autrefois conquise par les Arabes, elle a conservé la même empreinte architecturale dans l'agencement des rues et des places, toutes particulièrement étroites et sinueuses.

Mais la véritable attraction de la ville, celle pour laquelle il est recommandé de s'arrêter à Cordoue, est la mosquée.

Il s'agit d'un imposant bâtiment de 179 mètres de long et 128 mètres de large, qui a été construit par les Arabes et transformé plus tard en église.

L'intérieur a de multiples colonnes de marbre reliées entre elles par des arcs de pierres blanches et de briques rouges qui, combinées à la pénombre, donnent un effet d'extension illimitée.

À admirer, dans la zone centrale, le choeur et la chapelle majeure, tandis que sur le côté droit il y a la chapelle Villaviciosa, pleine de décorations exclusives.


Nous avons également aimé la niche pour la prière et la Kebla.

Le clocher qui atteint 93 mètres et est de style gréco-romain est également très beau.

Madrid

L'après-midi nous continuons à Madrid.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, nous disons tout de suite que nous nous sommes très bien trouvés, malgré le fait d'être une grande ville: en fait, nous l'avons trouvée à "l'échelle humaine" car elle peut être facilement explorée à pied, pour atteindre tous les principaux lieux d'intérêt.

L'hôtel était un hôtel 4 étoiles, réservé dans le quartier de la station de métro appelée Principe Pio, près du Palais Royal et du centre.

La visite au Palais Royal a été très intéressante.

Le Palais Royal a été construit par les Bourbons au XVIIIe siècle sur les ruines du château de l'Alcazar, détruit par un incendie en 1734.

On y trouve plus de 2000 chambres, dont celles ouvertes au public ne sont cependant que trois cents.

Il est resté la résidence officielle de la royauté espagnole jusqu'en 1931, il appartient aujourd'hui à l'État et n'est utilisé par le roi que pour les réceptions officielles.

De forme carrée, il est composé de pierres blanches et de granit.

Tout autour se trouvent les Jardines de Sabatini et Campo del Moro, conçues pour cacher la différence de hauteur entre les façades nord et ouest, également la Piazza di Oriente, où d'un côté se trouve la façade du Théâtre Royal, construit en 1850 et enrichi de statues des rois wisigoths et la statue équestre de Philippe IV.

Un autre endroit intéressant de notre visite était la Plaza Mayor, un lieu de rencontre où le marché philatélique a lieu tous les dimanches.


Autour, sous les arcades, il y a de nombreux magasins de souvenirs et bars.

Autrefois, des corridas et des combats de chevaux avaient lieu sur cette place, ainsi que des représentations théâtrales, des actes publics et la proclamation des différents rois.

Mais une visite encore plus belle a été celle du Musée national du Prado, qui représente l'une des galeries d'art les plus importantes au monde pour l'abondance de peintures et d'œuvres d'art qu'il contient.

Il a été inauguré en 1819 et la collection royale, composée d'environ 8600 peintures et 600 sculptures ainsi que de nombreux dessins et objets précieux, est composée d'œuvres d'églises désaffectées, de couvents, de dynasties évincées ou déjà en possession de la famille royale.

La plupart des œuvres présentes ont été réalisées pour le compte des différents rois.

À voir également, la Place d'Espagne, où se distingue le monument dédié à Don Quichotte.

Escapade de 4 jours à Madrid et Tolède (Septembre 2020)


Étiquettes: Espagne
Top