Saint-Pétersbourg (Russie): que voir

post-title

Que voir à Saint-Pétersbourg, itinéraire comprenant les principaux monuments et lieux d'intérêt, y compris le Palais d'hiver, le Musée d'État russe et la perspective Nevski.


Informations touristiques

Deuxième ville de Russie par sa population et sa taille, Saint-Pétersbourg est très belle et importante d'un point de vue artistique et culturel.

Il s'étend sur de nombreuses îles reliées par des ponts et sur de courtes étendues continentales, près de l'embouchure de la Neva dans le golfe de Finlande, il est également le principal port commercial de la Russie.


Fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand, en 1712 elle devint le siège de la cour impériale et capitale de l'Empire, elle fut appelée Saint-Pétersbourg en l'honneur de l'apôtre Pierre.

Le projet a été réalisé en récupérant des marais sur la mer Baltique, dans le but à la fois de contrecarrer la puissance suédoise voisine et d'ouvrir l'empire à l'ouest, en favorisant les échanges commerciaux et culturels.

D'éminents artistes et architectes européens, dont de nombreux Italiens, ont été appelés à collaborer à la réalisation de cette œuvre fascinante et somptueuse, destinée à devenir une capitale raffinée aux caractéristiques européennes.


L'immense patrimoine architectural enfermé dans le centre historique de Saint-Pétersbourg fait partie des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le Palais d'hiver se situe entre la rive de la Neva et la place du Palais.

Le bâtiment actuel, conçu dans le style baroque par l'architecte italien Bartolomeo Rastrelli, est le résultat des travaux réalisés par divers architectes, qui se sont succédé au cours de la période de 1730 à 1837.


Entre 1732 et 1917, ce bâtiment a constitué la résidence officielle des Tsars de Russie.

Le palais fait partie de l'ensemble des bâtiments qui abritent le Musée de l'Ermitage, qui abrite l'une des plus importantes collections d'art du monde, grâce notamment à la souveraine Catherine la Grande, très friande d'art.

Lectures recommandées
  • Saint-Pétersbourg (Russie): que voir
  • Nouvelle Sibérie (Russie): archipel recouvert de glace
  • Sotchi (Russie): que voir dans la station de vacances
  • Moscou (Russie): que voir dans la capitale
  • Russie: informations utiles

Pour ceux qui s'intéressent à la culture russe et à son art, une visite au Musée d'État russe, dont le siège principal est au palais Michailovsky, est recommandée, tandis que d'autres collections sont exposées au palais d'été de Pierre, le palais de marbre , le château Michajlovskij et le palais Stroganov.

Que voir

La cathédrale Saint-Isaac, située entre la place du même nom et celle des décabristes, est l'un des monuments les plus intéressants de l'art russe et de l'architecture néoclassique du XIXe siècle.

Sur la base d'un projet confié par le tsar Alexandre I à l'architecte français Auguste Montferrand, la construction a commencé en 1818 et s'est terminée en 1858.

Parmi les plus grands bâtiments à coupole du monde, il est devenu un musée depuis 1931.

La forteresse de Saint-Pierre et Paul est la citadelle de Saint-Pétersbourg, le premier noyau de la ville construite par Pierre le Grand à partir de 1703, sur la base d'un projet de l'architecte Domenico Trezzini.

À l'intérieur de la forteresse, il y a divers bâtiments d'intérêt historique et artistique, y compris la cathédrale des Saints Pierre et Paul, le bastion Trubetskoy, la crypte grand-ducale, le musée historique de la ville de Saint-Pétersbourg, le musée de la Monnaie et une usine de chocolat.

Nevsky Prospect, l'avenue principale qui traverse la ville, part de la place du palais, où le palais d'hiver, le palais du personnel et l'amirauté, sur les rives de la Neva, se terminent et se terminent par le tronçon connu sous le nom de Staro -Nevsky, qui mène au monastère Alexandre Nevsky, traversant de beaux palais et monuments, dont la grandiose cathédrale néoclassique de Kazan, dont la construction a commencé en 1801 sur un projet de l'architecte Andrey Voronikhin, en prenant la basilique de Saint Pierre au Vatican à Rome.


Situé au coin de la perspective Nevski, le palais Stroganov, l'un des bâtiments les plus élégants de la ville, construit entre 1752 et 1754, conçu par l'architecte italien Francesco Bartolomeo Rastrelli.

Aux alentours de la ville se trouvent de nombreuses résidences impériales, oeuvres de brillants architectes qui ont su harmoniser l'architecture de ces bâtiments avec la belle nature environnante.

Parmi ceux-ci, le palais de Peterhof, situé sur les rives du golfe de Finlande, construit à la demande de Pierre le Grand, mérite d'être mentionné.

Le complexe, qui comprend divers palais et parcs avec de nombreuses fontaines, des avenues bordées d'arbres et des sentiers immergés dans les bois, est également accessible depuis la mer Baltique.

Un week-end à Saint-Pétersbourg - Échappées belles (Septembre 2020)


Étiquettes: Russie
Top