Portugal: que voir en 7 jours


post-title

Que voir au Portugal, un itinéraire d'une semaine basé sur l'histoire de deux voyageurs en vacances, découvrant l'état de la péninsule ibérique surplombant l'océan Atlantique.


itinéraire

Entre fin juillet et début août de cette année, mon mari et moi sommes partis en vacances au Portugal.

Nous avons choisi cette destination assez rapidement car nous ne sommes pas en mesure de planifier des vacances touristiques longtemps à l'avance.


Le Portugal est un pays qui était déjà dans nos cœurs et donc nous avons tout réservé, dans la semaine précédant la date de départ, via internet, y compris le billet d'avion, Air Dolomiti à Monaco puis le Tap à Lisbonne, les différents hôtels dans les villes que nous voulions visiter et la voiture de location Hertz.

Nous avons atterri à Lisbonne dans l'après-midi du 27 juillet, avons récupéré la voiture à l'aéroport et nous nous sommes dirigés tout droit vers Fatima.

Nous avons commencé notre visite depuis Fatima, où nous nous sommes tout de suite bien trouvés, car après le voyage, nous avions besoin d'un petit endroit confortable pour nous installer un peu.


Ce lieu a été une belle expérience spirituelle pour nous et le souvenir de cette visite nous passionne toujours, malgré le temps qui passe.

Le lendemain, nous sommes allés visiter le couvent du Christ à Tomar, faisant une route assez sinueuse à travers les bois, certaines parties brûlées, peut-être par des incendies survenus ces dernières années.

Le couvent est immense et pour le visiter, le tout avec un guide à la main, cela nous a pris du temps.


Ce couvent est riche en histoire, ayant appartenu d'abord à l'Ordre des Templiers puis à l'Ordre du Christ.

Déjà seuls ces deux noms évoquent des périodes importantes de l'histoire du Portugal et la pensée va à toutes les personnes qui au cours des siècles ont habité ce lieu, à leurs idéaux, à la vie qu'ils ont menée.

Lectures recommandées
  • Sesimbra (Portugal): que voir dans la station balnéaire
  • Porto Santo (Portugal): que voir sur l'île
  • Algarve (Portugal): que voir dans la région
  • Cascais (Portugal): que voir
  • Braga (Portugal): que voir dans la ville antique

Ici, nous avons commencé à nous familiariser avec l'art manuélin, qui sera un motif récurrent tout au long du voyage.

Le même jour, nous avons visité le magnifique monastère de Santa Maria della Vittoria à Batalha, construit par le roi Jean Ier en guise de remerciement pour la victoire sur le castillan en 1385, un bel exemple du gothique portugais.

Le centre qui a surgi autour des orbites autour de cette belle œuvre.

Dans la soirée, nous sommes retournés à Fatima et nous nous sommes préparés pour la deuxième étape de notre voyage, à savoir Porto, en passant par Coimbra.

Le lendemain, nous sommes arrivés tôt à Coimbra, pour consacrer le plus de temps possible à la visite de cette belle ville lusitanienne.

Nous avons visité sa célèbre et fascinante université, qui domine la ville, de sa cour vous avez une vue magnifique sur le fleuve Mondego.

La vieille cathédrale, dans l'ancienne cathédrale italienne, est de style roman, tandis que la nouvelle cathédrale est de style baroque et est située un peu plus haut que l'ancienne, car les villes du Portugal, du moins celles que nous avons visitées, sont toutes en élevé, entraînant des hauts et des bas.


Dans la zone inférieure de Coimbra se trouvent les deux couvents de Santa Clara.

Juste assez de temps pour une promenade en ville puis départ pour Porto.

L'hôtel était au centre de Porto, un défi pour y arriver mais nous l'avons fait!

Le soir, nous dînions dans un restaurant à Vila Nova de Gaia, une ville pittoresque sur la rive du fleuve Douro, avec des vues spectaculaires sur la ville de Porto de l'autre côté.

Très belle la cathédrale, pour sa position et son aspect, ainsi que l'église de San Francesco, très riche à l'intérieur, et la tour avec l'église des Clerici de style baroque, l'œuvre de l'architecte italien Nasoni, qui passait , nous reconnaissant à première vue pour les Italiens, il nous a immédiatement fait remarquer en disant: "Cela a fait un Italien!".

La visite de la cave Sandeman a également été amusante, avec une dégustation du célèbre vin «Porto».


Que voir

Le prochain arrêt était Lisbonne, mais avant d'y arriver, nous voulions être un peu agités par le vent de l'Atlantique, nous nous sommes donc arrêtés sur la côte à Nazarè, une belle station touristique avec une histoire riche derrière elle.

Juste avant d'entrer dans la ville, le long de la route, une rangée de femmes assises a montré un panneau avec les mots "chambres" écrites dessus, et donc aussi sur la promenade, où d'autres ont vendu du poisson séché, ou des fruits secs, des lupins et plus, faisant de même crochet de temps.

Les femmes âgées étaient vêtues de noir avec le tablier devant et le foulard attaché au Brésilien, même les hommes d'un certain âge étaient souvent vêtus de noir avec le chapeau typique sur la tête.

Cependant, la plus belle partie de cet emplacement est le noyau d'origine qui est situé au sommet de la falaise, en position dominante sur toute la baie.

L'église est remarquable, un sanctuaire érigé en l'honneur de la Vierge Marie qui a à l'origine une histoire remontant à l'année 1182, quand un noble s'est recommandé à la Vierge et a été sauvé par elle, évitant de tomber de la falaise lors d'un voyage de chasse.

En signe de remerciement, ce personnage a fait construire le bâtiment de culte, qui conserve à l'intérieur de très beaux azulejos.

Plus tard, nous avons déménagé à Cabo da Roca, le point le plus occidental du continent européen, accueilli par le vent fort qui souffle au sommet des magnifiques falaises déchiquetées, tandis que nous admirions le paysage infini de l'océan Atlantique.

Après cette agréable vague, nous sommes partis pour Lisbonne, en passant par Sintra.

Lisbonne nous a immédiatement accueillis dans son rôle de capitale du pays.

En fait, nous sommes allés au château de San Giorgio, qui est situé au point le plus élevé de la ville, où la passerelle de patrouille, certaines tours et les remparts subsistent, d'où vous pourrez admirer un beau panorama sur la ville.

Nous avons également visité Alfama, l'un des plus anciens quartiers de Lisbonne, qui a survécu au tremblement de terre de 1755, qui a causé de nombreux dégâts à la ville.

Pour y arriver, nous avons pris le légendaire tram 28, qui grimpe sur la colline, cliquetant et offrant la possibilité à de nombreux clichés photographiques de touristes.


Le soir, nous sommes allés au Barrio Alto, un autre quartier très ancien et caractéristique.

Nous avons dîné dans le célèbre restaurant "Cervejaria Da Trindade", nous y sommes allés tôt, comme recommandé, car une très longue file d'attente se forme aux heures de pointe pour entrer.

Nous avons mangé une excellente morue, qui au Portugal, vous ne pouvez pas vous empêcher de manger, car ils savent la cuisiner de toutes les manières et sont présents dans les menus de n'importe quel restaurant.

Pour se rendre au Barrio Alto, nous avons marché à pied depuis le quartier du Chiado, au lieu de prendre l'ascenseur de Santa Justa, qui est un ascenseur de style néo-gothique, créé pour compenser la différence de niveau qui caractérise la ville.

Le lendemain, nous avons poursuivi la visite de la ville avec le magnifique monastère des Hiéronymites et la tour de Belém, exemples typiques de l'art manuélin trouvé sur le Tage, ainsi que le monument des découvertes.

Après avoir dégusté les célèbres pâtisseries de Belém, dans la célèbre pâtisserie située près du monastère, nous sommes rentrés en tram 15 à Praça do Comercio, dans la partie basse de la ville.

Nous sommes allés visiter la cathédrale, un édifice roman et gothique avec une belle façade formée par une rosace centrale avec deux tours sur les côtés.

Immédiatement en dessous de la cathédrale se trouve l'église de Sant'Antonio qui, selon la tradition, est située là où se trouvait la maison où le Saint est né.

Toujours avec le tram 28, nous arrivons à l'église de San Vicente de Fora, construite par l'italien Filippo Terzi dans le style typique des églises romaines de la Renaissance.

En plus du tramway, nous avons aussi beaucoup marché à pied sur les places de la Baixa, essayant de profiter pleinement des dernières heures de ces vacances.

En fait, le lendemain, tôt le matin, l'avion nous attendait pour rentrer chez nous.

Carnet de voyage : PORTUGAL (Août 2022)


Étiquettes: Portugal
Top